lundi 26 décembre 2011

Gérer un accident en pleine saison de triathlon (partie 2: le retour à la compétition)

Après 6 semaines, on m'a enfin enlevé mon plâtre. C'était seulement 10 jours avant les Championnats Suisse de triathlon. Comment réussir à être prêt pour cette compétition qui était mon principal objectif de la saison?

Mon bras gauche ressemblait à un squelette recouvert de peau. J'avais perdu plus de 4kg de muscles. Je n'avais plus, ni force, ni vitesse, ni endurance. Mon retour sur un vélo fut catastrophique, en plus de la perte de condition physique, j'avais perdu le sens de l'équilibre sur ma monture, je n'arrivais plus à descendre à une allure convenable et chaque vibration provoquait de fortes douleurs allant jusqu'à l'envie de vomir.

Je commençais à envisager de laisser tomber la saison 2011 et à me concentrer sur la saison 2012. Toutefois, j'ai pris la décision de faire tout ce que je pouvais pour sauver ma saison. J'ai planifié des entraînements extrêmement durs. Chaque entraînement comportait des blocs à très haute intensité (seuil et/ou vma) ou avec de fortes résistances (montées sur gros braquets). Au bout de 5 jours à ce rythme, j'avais réussi à reprendre plus de 1kg, j'avais rattrapé environs 50% de mon retard et je commençais à être optimiste pour les Championnats Suisse.

Le jour J, je me sentais bien. J'avais l'impression d'avoir rattrapé tout mon retard au niveau vitesse et force. Toutefois je manquais un peu d'endurance, car je n'avais fait que des entraînements de moins d'une heure. Je savais que la journée allait être dure, mais j'étais motivée et je comptais sur ma force mental pour compenser mes lacunes physiques. La natation commença bien. Je me trouve proche de la tête. Je sors 7e de l'eau et grâce à une transition bien maitrisée, je monte sur mon vélo en 3e position. Je garde cette place jusqu'au 4e kilomètre de course à pied. Je commence à penser à une médaille, mais des crampes commencent à apparaitre. Au kilomètre 6, je dois m'arrêter pour faire partir les crampes. Je réussi à rallier l'arrivée en 13e position.

Une semaine plus tard, je termine 2e du triathlon de Locarno en battant les 2e et 3e des Championnats Suisse. La forme est arrivée avec une semaine de retard, mais ma saison était sauvée.

Ensuite ce fût la descente aux enfers. Des douleurs de type tendinite sont apparu dans mes ischios. Je ne pouvais presque plus courir. Même marcher était très douloureux. Ces problèmes ont durer plusieurs mois.

La conclusion est, qu'il est possible d'arriver en forme dans un temps très court grâce à des entraînements très intensifs, mais qu'il faut absolument conserver des entraînements de récupération à des intensités faibles afin de favoriser la récupération et prévenir les blessures de fatigue.

Les accidents c'est pas cool...

Aucun commentaire :

Publier un commentaire