jeudi 26 septembre 2013

Championnats suisses de triathlon supersprint: une cure de jouvence

le 22 septembre 2013, se sont déroulé, pour la première dans l'histoire du triathlon suisse, les championnats suisses de triathlon supersprint. Les distances étaient de 0.2km de natation, 6km de vélo et 1.8km de course à pied. Ces distances étaient a effectuer une première fois le matin lors des quarts de finale, puis à midi lors des demi-finales et finalement, les 12 meilleurs s'affrontaient l'après-midi lors de la finale.

La préparation

Lorsque je me suis inscrit à cette épreuve, il devait y avoir 2 catégories: les plus et les moins de 35 ans. j'avais donc comme objectif de faire une médaille dans les plus de 35 ans. Malheureusement, trop peu d'athlètes de mon âge se sont inscrits et nous avons donc été regroupé en une seule catégorie, pros, jeunes et vieux mélangé... Le rêve de médaille était nettement moins présent dans ma tête... Mon nouvel objectif était donc de réussir à me qualifier en final. Pour y arriver, la clé consistait à
nager très vite, puis se changer très vite et démarrer le vélo à fond pour rattraper les favoris devant (drafting autorisé), finalement "survivre" le plus devant possible. Je me suis donc concentré sur le travail de ma vitesse de pointe en natation.
L'avant-course
2 grands favoris se profilaient pour ces championnats suisses: le pro Patrick Rhyner et le junior Adrien Briffod. Pour moi, ce qui comptait était de me qualifier pour la finale.

La course

10h20: quart de finale. Peut-être un peu tôt pour réveiller ma "vieille carcasse", je ne réussi pas à rattraper le groupe de tête, mais termine 5e en 21'40''
12h00: demi-finale. Cette fois, j'ai un peu plus d'explosivité et réussi à rattraper les premiers à vélo, par contre en cousre à pied je ne réussi pas à les suivre et termine 6e en 21'24''. A noté qu'Adrien Briffod et contraint à l'abandon suite à une crevaison.
15h00: finale avec les 12 meilleurs. A nouveau je nage bien (5e après les 200m) puis réussi à rattraper les pros et les jeunes devant. Je commence donc la course à pied dans le groupe de tête, mais ne réussi pas suivre. Je termine 8e en 21'10''. Patrick Rhyner remporte la médaille d'or, devant les frères Sylvain et Valentin Fridelance.

Conclusion

Je pense avoir fait la meilleurs performance que mon corps me permette encore à mon âge. J'ai adoré ce format de course. J'ai retrouvé les sensations que j'avais lorsque je courais en pro. Me retrouver dans le groupe de tête lors de la finale était pour moi un véritable cure de jouvence.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire