dimanche 26 janvier 2014

Interview de Jean-Christophe Guinchard: un triathlète exeptionnel

Ce mois, je vous propose de lire l'interview de l'un des triathlètes professionnels suisses les plus titrés, avec entre autre, une participation aux jeux olympiques de Sydney. J'ai eu la chance de pouvoir m'entraîner et voyager avec lui sur des compétitions internationales, ce qui m'a permis de beaucoup apprendre. Je remercie Jean-Christophe d'avoir accepté de répondre à mes questions:

Jean-Christophe, peux-tu te présenter à nos lecteurs?

J’ai 46 ans, marié à Marielle avec 2 enfants de 15 et 17 ans qui font aussi du triathlon depuis 2013.
J’ai commencé le triathlon à l’âge de 20 ans en 1987 et je suis devenu champion Suisse juniors dès la 1ère année. De part ce résultat j’ai pu rentrer dans le meilleur team suisse de l’époque, le tri-team Henniez et J’ai fait mes gammes d’apprentissage dans ce team. Passé professionnel en 1993 et après avoir réussi à finir 8ème du général en Coupe du Monde en 1994 et 5ème en 1995, j’ai eu la grande chance d’intégrer le club de Poissy grâce à Olivier Marceau. A Poissy grâce à Philippe Gros, manager du team, à l’entourage du club, à mes coéquipiers de l’époque ainsi qu’à mon entourage privé en Suisse, avec mes entraîneurs comme Jacques Binder et mon entraîneur de toujours Fabio Vedana, j’ai réalisé et vécu les plus beaux moments de ma carrière. J’ai fait des podiums en Coupe du Monde, fini vice-champion d’Europe, gagné pleins de superbes courses internationales et un de mes plus gros souvenirs reste ma 3ème place lors des Mondiaux longues distances à Nice en 1997. Ce fût un coût d’essai unique et réussi sur la longue distance. Mais surtout, le plus important dans ma carrière et d’avoir pu participer au JO de Sydney qui reste un souvenir impérissable dans ma vie, même si j’ai manqué ma course en finissant 24ème.
Ensuite j’ai arrêté 12 années et en 2012 au printemps, j’ai décidé de recommencer pour le plaisir et aussi parce que j’avais du temps libre professionnellement et je me suis essayé sur un Ironman. J’ai fait celui de Barcelone et ça s’est bien passé, puisque j’ai fait 8h40 et 14ème au scratch. Ensuite j’ai voulu connaître les joies de pouvoir faire le mythique Ironman d’Hawaïi et j’ai donc fait Nice en 2013 où je fais 13ème au scratch et 1er de ma catégorie d’âge. J’ai donc obtenu ma qualification pour Hawaïï. A 7 semaines de la course, je me suis crasher contre une voiture à 40km/h et le bilan était assez mauvais avec une fracture du poignet, de l’omoplate et de 2 cotes. Mais j’ai continué d’avoir le moral, de m’entraîner comme j’ai pu et j’étais quand même au départ à Hawaïï. Résultat final, 2ème de ma catégorie d’âge avec un temps de 9h12’41. J’étais très heureux, car c’était vraiment inespéré.

Peux-tu nous décrire ta meilleure expérience sportive?

Il y en a plusieurs, mais la meilleure reste pour moi la saison 1998 ou j’étais au top du top durant toute la saison. Le sentiment que rien ne peut t’arriver et les résultats s’enchaînaient comme des perles. Un grand souvenir que cette saison. Pour ce qui est d’une seule course, je dirai les Championnats d’Europe en 1998. Je perds le titre pour 1 seconde, mais j’avais tout donné, donc aucun regret et j’aurai aussi pu finir 4ème car il est 5 secondes derrière moi.

Et ta pire expérience sportive?

Au France Iron Tour de 1996 (8 triathlons en 8 jours), lorsque je chute dès le prologue, alors que j’avais une forme incroyable et que ma saison s’arrêtait là avec une fracture de la clavicule.

Quels conseils souhaites-tu donner aux internautes qui lisent cet article?

Tout d’abord je leur souhaite à tous d’avoir une superbe saison 2014 et qu’ils puissent réaliser leur rêve. Qu’ils n’oublient pas que le plus important, que l’on soit professionnel ou pas, c’est d’avoir le plaisir avant tout. Sans plaisir pas de résultats et pas de réalisation de rêve. Alors allez-y et vivez vos rêves et triathlez bien….

As-tu un site internet permettant de mieux te connaitre?

www.jcsports.ch est le site de ma société de coaching.

Aucun commentaire :

Publier un commentaire